Manga

Devil's Lost Soul (Iiki no Ki)


Sommaire

Introduction et guide

Séries longuesSéries courtes
  1. Alice in Murderland 架刑のアリス  8. Boy's Next Door 少年残像
  2. Angel Sanctuary 天使禁猟区  9. Camelot Garden キャメロット・ガーデン
        • OAV10. Contes Cruels, Les 残酷な童話たち
        • Sidetalk11. Gravel Kingdom 砂礫王国
  3. Comte Cain / God Child 伯爵カインシリーズ12. Kaine 戒音
  4. Devil's Lost Soul 異域之鬼13. Neji 螺子
  5. Fairy Cube 妖精標本(フェアリー キューブ)14. Parfum, Le 0の奏香師
  6. Ludwig Revolution / Fantasy ルードヴィッヒ革命15. Psycho Knocker サイコノッカー
  7. The Royal Doll Orchestra 人形宮廷楽団16. Vampire Host 夜型愛人専門店-ブラッドハウンド
        • Sidetalk        • Série TV
 17. One-shots : Anciens / Parasite

Voir aussi

   1. Couvertures : les couvertures à travers le monde
   2. Dôjinshi 同人誌 : ses oeuvres amateur
   3. Inspirations
   4. Meine Liebe マイネリーベ : otome game et série dont elle est le character designer
   5. Artbook : contenu et galeries
   6. Shugo Tenshi Uranai Zukan 守護天使占い図鑑 : livre sur les anges qu'elle a illustré



I. Devil's Lost Soul ♦ 異域之鬼 Iiki no Ki

Iiki no Ki
1re impression : 7 mars 2011
Prépublication : 28 juillet 2010
Editeur : Kodansha
Volumes : 6
EAN
Site : page officielle de la série
Devil's Lost Soul
1re impression : 5 février 2014
Editeur : Pika
Volumes : 6
EAN
Site : page officielle de la série

Après avoir terminé The Royal Doll Orchestra (Guignol Kyûtei Gakudan) en avril 2010 et écrit un épilogue pour Vampire Host, Kaori Yuki ne fait pas de pause et enchaîne avec cette série tout en changeant pour la première fois d'éditeur.

Dévoilé sur le site de Kodansha le 7 juin 2010, le titre "iiki no ki" peut se traduire par "l'esprit des terres étrangères", ou encore "le démon des terres étrangères" (cf. la version allemande de Carlsen : Devil from a Foreign Land). Mais Pika a préféré changer le titre en "Devil's Lost Soul" - "l'âme perdue du malin" - comme la version italienne. aux Etats-Unis, Yen Press a opté pour Demon from afar, "le démon du lointain".

Kodansha avait lancé un petit coup médiatique 6 jours avant la prépublication de la série en présentant sur leur site une illustration couleur inédite (extrait visible à droite). En parallèle dans son blog, Kaori Yuki nous mettait au défi de deviner le sexe du personnage androgyne en kimono : il y a en effet un petit piège.

• Dates : début, fin, au suivant !

La série a débuté le 28 juillet 2010 dans le tout premier numéro du mensuel shôjo de Kodansha Aria n°9 (voir en bas), et s'est terminée le 28 mars 2013 dans Aria n°5. Dans ce même numéro, on apprend que la prochaine série de Kaori Yuki devrait paraître dans Aria n°1 de 2014 (vendu le 28 novembre 2013). Il s'agit d'Alice in Murderland, qui a finalement débuté dans Aria n°3 deux mois plus tard, en janvier 2014.

• Synopsis de Kodansha

L'histoire débute à Tokyo durant le faste Empire du Japon. Le héros, Sorath (ソラト), survit à un tremblement de terre mais a perdu la mémoire. Il est recueilli comme serviteur dans la grande demeure dite des "fleurs de sang" (chibana tei) où il tissera des liens d'amitié avec le fils du baron et sa fiancée. Tandis que dans les environs, des meurtres liés à un culte mystérieux surgissent régulièrement...

• Mon avis

Après les zombis, l'auteur s'attaque à la magie noire. En présentant la série comme une "histoire de magie noire épique", Kodansha nous laissait vaguement espérer une épopée rappelant Angel Sanctuary. 6 volumes plus tard, on se rend bien compte qu'il n'en est rien. Malgré des héros charismatiques et des références historiques au début, l'auteur reste plutôt sage quant à la scène de l'action : un Tokyo résolument pop et actuel. L'histoire et la mise en page sont denses et les événements s'enchaînent finalement assez vite. Peut-être manque-t-il quelques passages permettant au lecteur de "se reposer" (prendre plus le temps d'expliquer, plus de rétrospectives...). Cette série présente plus de maladresses et d'inégalités qu'à l'habitude : certains passages sont très prenants mais d'autres sont très plats, il y a de vraies surprises mais aussi des idées ou personnages pas ou peu exploités.

Cela mis à part, elle se sert avec habileté de l'engouement actuel (années 2010) pour les réseaux sociaux et Nico Nico Douga (genre de Youtube interactif japonais), en y ajoutant un soupçon de Jpop et une pincée d'"idols" réelles et virtuelles. Peu avant la prépublication, elle tweetait d'ailleurs souvent des petits dessins inspirés de ce qu'elle regardait sur Nico Nico, on devine qu'elle s'est appuyée sur son hobby du moment pour ancrer son scénario dans un environnement culturel qu'elle n'avait pas manié depuis bien longtemps.
C'est une idée plutôt rafraîchissante de sa part, et qui tend à rapprocher le lecteur des événements car il peut facilement se projeter dans les décors.

• Où lire la série

En italien chez GP Publishing depuis déc. 2012 RW Goen depuis nov. 2016, intitulé The Devil's Lost Soul.
En allemand chez Carlsen depuis décembre 2012, intitulé Devil from a Foreign Land.
En anglais chez Yen Press depuis décembre 2014, intitulé Demon from Afar.
Aerandria a traduit la série intégralement en anglais (19/24 ch. lisibles sur Mangareader).
Sur jmydm, une scanlation chinoise intégrale est disponible en HQ.



1. Tableau des prépublications

Tome 1 - Résumé   
Chapitre 1- 50p - [Aria n°09, 28 juil 2010]1 title page couleur + 1 page couleur
Chapitre 2- 45p - [Aria n°10, 28 août 2010]2 title pages couleur
Chapitre 3- 46p - [Aria n°11, 28 sep 2010]2 title pages n&b
Chapitre 4- 46p - [Aria n°12, 28 oct 2010]1 title page couleur + 1 page couleur
Tome 2 - Résumé    
Chapitre 5- 41p - [Aria n°02, 28 déc 2010]2 title pages couleur + 1 page couleur
Chapitre 6 : Gendai-hen 1- 41p - [Aria n°04, 28 fév 2011]1 title page couleur
Chapitre 7 : Gendai-hen 2- 40p - [Aria n°05, 28 mars 2011]1 title page n&b
Chapitre 8 : Gendai-hen 3- 38p - [Aria n°06, 28 avril 2011]1 title page n&b
Tome 3 - Résumé    
Chapitre 9 : Gendai-hen 4- 50p - [Aria n°08, 28 juin 2011]1 title page n&b
Chapitre 10 : Gendai-hen 5- 41p - [Aria n°09, 28 juil 2011]2 title pages n&b
Chapitre 11 : Gendai-hen 6- 42p - [Aria n°10, 27 août 2011]1 title page n&b
Chapitre 12 : Gendai-hen 7- 40p - [Aria n°12, 28 oct 2011]1 title page n&b
Tome 4    
Chapitre 13 : Gendai-hen 8- 40p - [Aria n°01, 28 nov 2011]1 title page n&b
Chapitre 14 : Gendai-hen 9- 40p - [Aria n°02, 28 déc 2011]1 title page n&b
Chapitre 15 : Gendai-hen 10- 40p - [Aria n°04, 28 fév 2012]1 title page couleur
Chapitre 16 : Gendai-hen 11- 40p - [Aria n°05, 28 mar 2012]1 title page n&b
Tome 5    
Chapitre 17 : Gendai-hen 12- 40p - [Aria n°06, 28 avr 2012]2 title pages n&b
Chapitre 18 : Gendai-hen 13- 40p - [Aria n°08, 28 juin 2012]1 title page couleur
Chapitre 19 : Gendai-hen 14- 40p - [Aria n°09, 28 juil 2012]1 title page n&b
Chapitre 20 : Gendai-hen 15- 40p - [Aria n°10, 28 aoû 2012]1 title page n&b
Tome 6    
Chapitre 21 : Gendai-hen 16- 39p - [Aria n°01, 28 nov 2012]1 title page couleur
Chapitre 22 : Gendai-hen 17- 40p - [Aria n°02, 28 déc 2012]1 title page n&b
Chapitre 23 : Gendai-hen 18- 40p - [Aria n°04, 28 fév 2013]2 title pages n&b
Chapitre 24 : Final- 44p - [Aria n°05, 28 mars 2013]2 title pages n&b
Prépublié    
Chapitre extra (voir)- 3p - [Aria n°07, 28 mai 2012]-


La galerie des title pages est en bas de page.



2. Edition japonaise

[jaquette entière]
978-4-063-80502-4
Volume 1
192 pages
7 mars 2011
Editeur : Kodansha
EAN : 9784063805024
Ch. 1 à 4
Prix : 590 ¥
Preview

[jaquette entière]
978-4-063-80520-8
Volume 2
170 pages
7 juillet 2011
Editeur : Kodansha
EAN : 9784063805208
Ch. 5 à 8
Prix : 590 ¥
Preview

[jaquette entière]
978-4-063-80550-5
Volume 3
170 pages
7 décembre 2011
Editeur : Kodansha
EAN : 9784063805505
Ch. 9 à 12
Prix : 590 ¥
Preview

[jaquette entière]
978-4-063-80572-7
Volume 4
170 pages
7 juin 2012
Editeur : Kodansha
EAN : 9784063805727
Ch. 13 à 16
Prix : 590 ¥
Preview - Visuel

[jaquette entière]
978-4-063-80603-8
Volume 5
170 pages
7 décembre 2012
Editeur : Kodansha
EAN : 9784063806038
Ch. 17 à 20
Prix : 610 ¥
Preview

[jaquette entière]
978-4-063-80627-4
Volume 6
170 pages
7 mai 2013
Editeur : Kodansha
EAN : 9784063806274
Ch. 21 à 24
Prix : 610 ¥
Preview


Voir et lire les postfaces.

(9,90€ chez Junku) ||table width=92px height=126px style="border: 1px solid #aaa; margin: 2px 18px;"||

Format

Le format de cette collection de Kodansha, KCxARIA, est légèrement plus grand que le format standard des "Hana to Yume Comics" de l'éditeur Hakusensha. Mesurant 13x18 cm, le manga a la même taille que l'édition kanzenban de Vampire Host.
La première page de chaque tome est en couleur et présente une illustration inédite ou une des pages de titre. A leur dos par contre, le sommaire est écrit sobrement d'une seule couleur sur fond uni. Voir :

¤ iiki vol01 illustration Noella iiki vol02 illustration Wraith-Sorath iiki vol03 illustration Sorath iiki vol04 illustration Kiyora-Noella iiki vol05 illustration Sorath-Wraith iiki vol06 illustration Etsurou ¤

Dédicace

L'auteur a réalisé chez elle une petite centaine de dédicaces du volume 1 à l'occasion de la séance programmée le 27 mars 2011 et dont les modalités ont été changées suite au séisme de mars 2011.

Preview japonaise

Pour promouvoir la sortie du tome 1, Kodansha avait réalisé un petit trailer (il n'est plus accessible sur le site par contre on peut toujours le voir grâce à Web Archive).
De plus, sur Amazon, l'éditeur avait créé une page spéciale pour présenter les titres phares sortis le 7 mars 2011, avec un mot des auteurs et descriptions. Le moins qu'on puisse dire, c'est que Kodansha ne lésine pas sur la communication.



3. Edition française

978-2-8116-1362-4
Volume 1
192 pages
5 février 2014
Editeur : Pika
EAN : 9782811613624
Preview
978-2-8116-1437-9
Volume 2
176 pages
2 mai 2014
Editeur : Pika
EAN : 9782811614379
Prix : PK 03 (6,95 €)
978-2-8116-1538-3
Volume 3
176 pages
20 août 2014
Editeur : Pika
EAN : 9782811615383
Prix : PK 03
978-2-8116-1630-4
Volume 4
176 pages
29 octobre 2014
Editeur : Pika
EAN : 9782811616304
Prix : PK 03
978-2-8116-1817-9
Volume 5
176 pages
4 février 2015
Editeur : Pika
EAN : 9782811618179
Prix : PK 03
978-2-8116-1871-1
Volume 6
176 pages
6 mai 2015
Editeur : Pika
EAN : 9782811618711
Prix : PK 03


Produit dérivé français (first press)

A la sortie du volume 1, une carte très élégante avec l'illustration du tome 3 est offerte en librairie. Sur papier cartonné comme une carte postale, elle est au format 10x15 cm mais découpée en ovale (voir le dos).



4. Anecdotes et tsunami du 11 mars 2011

Chapitre extra

Dans l'Aria n°7 de 2012, Kaori Yuki s'est amusée à écrire une histoire comique hors-série sur Devil's Lost Soul, mettant en scène la période où Wraith/Méphistophélès était enceinte... Les 3 pages ( RAW) :

Iiki no Ki bangai hen (chapitre spécial) Iiki no Ki bangai hen (chapitre spécial) Iiki no Ki bangai hen (chapitre spécial)

Préparation de la série

Dans son blog, elle a évoqué dès le 4 mai 2010 la préparation de cette nouvelle série, soit seulement 2 mois après la fin de The Royal Doll Orchestra. Son travail consistait alors au collectage de matériel. Avec cette série elle réalise un de ses vieux rêves qui était de dessiner une période passée du Japon, mais cela a exigé beaucoup de recherches afin de dépeindre de manière reconnaissable ladite période historique (les années 1920).

Comme elle a dû également s'adapter aux méthodes de travail de Kodansha, différentes de Hakusensha, elle explique qu'elle était épuisée, se couchait à 4h puis se levait à 6h30 pour préparer les repas de ses jeunes enfants...

Au printemps 2010, on apprenait sur le site officiel d'ARIA, mais aussi dans le Betsuhana n°6 et son blog, que Kaori Yuki cherchait à recruter deux assistantes, de juin 2010 au 31 mars 2011 : une assistante intérimaire pour 15 jours en juin et une autre régulière pour l'assister deux fois par mois. Elles ont pour tâche de s'occuper des backgrounds et d'aider à poser les trames. Yuki sensei a bien spécifié vouloir deux femmes de plus de 18 ans, non fumeuses, sensées et... sociables. L'intérimaire devait avoir de l'expérience tandis que l'assistante régulière pouvait être débutante.
L'annonce ici.

Séance de dédicaces

Une séance de dédicaces avait été programmée le 27 mars 2011 au Kinokuniya de Shinjuku à Tokyo afin de célébrer les tous premiers volumes reliés issus du magazine Aria. Une autre séance par Aya Shôoto (Junketsu + Kareshi) était aussi prévue, quelques jours plus tôt à l'Animate d'Ikebukuro. Kaori Yuki signait pour l'occasion le volume 1 de Devil's Lost Soul.

Cependant, suite à l'ampleur des catastrophes subies par le Japon le 11 mars et après, tout a été annulé le 15. Kaori Yuki a présenté ses excuses sur Twitter et son blog (réouvert depuis le 10 mars). Néanmoins, entre le 27 mars et fin mai 2011, les personnes qui avaient déjà acheté un ticket pour la séance (au Japon les dédicaces sont payantes) peuvent venir récupérer, sur présentation du ticket, leur tome prépayé au Kinokuniya de Shinjuku, dédicacé par Kaori Yuki depuis chez elle avec en cadeau une épingle fleur qu'elle a tricotée elle-même. Une petite centaine de tickets ont été vendus.

Séisme & tsunami de mars 2011

En plus d'avoir empêché la rencontre avec l'auteur, la catastrophe a contraint au décalage d'autres événements :

  • Au magasin Shibuya Tsutaya à Tokyo, dans le rayon manga, l'exposition consacrée à Kaori Yuki a été reculée à cause des dégâts occasionnés par le tremblement de terre. Initialement prévue du 19 au 25 mars, elle a eu lieu du 26 mars au 1er avril. Kaori Yuki a exposé en même temps que naked ape et Shushushu Sakurai (source).
  • Au magasin Yodobashi Akiba, une seconde exposition prévue en parallèle a bien failli être annulée. Au final au lieu de commencer le 19 mars, elle a juste été reportée du 28 mars au 17 avril.

Les annonces officielles :

  • 24/03 : Aria conserve son rythme de parution mais indique qu'il y aura sans doute des retards de distribution dans les régions sinistrées.
  • 17/03 : suite aux dégâts occasionnés, l'exposition au Shibuya Tsutaya à Tokyo n'est pas annulée mais reculée au 26 mars au lieu du 19. Elle se termine le 1er avril pour Kaori Yuki, naked ape et Shushushu Sakurai.
  • 16/03 : suite aux événements survenus au Japon depuis le 11 mars, la séance de dédicaces a été annulée. Kaori Yuki présente ses excuses sur Twitter et son blog (qu'elle a réouvert). Les personnes qui avaient déjà acheté un ticket pour la séance (au Japon les dédicaces sont payantes) recevront a posteriori un livre dédicacé après avoir payé un tome en boutique.

http://kc.kodansha.co.jp/magazine/news_detail.php/01399/3569



5. Références

Les numéros font référence à mon résumé du chapitre 1 plus bas.

Le titre

En japonais, "iiki no ki" est une expression pour désigner les morts en pays étranger, et par extension dont le corps n'a pas été rapatrié. "Ki" est à prendre dans le sens d'esprit, de fantôme, et non de démon mauvais et tapageur (le kanji se lirait alors "oni"). Ceci dit, connaissant le penchant de Kaori Yuki pour les jeux de mots, il y a peut-être ici une superposition volontaire des deux sens...

Le Japon

Les décors de la première partie du manga (tome 1 + 1 chapitre) sont ceux des années 1920 japonaises, période du Japon impérial où le pays commence à s'ouvrir à l'Occident romantique (1868-1945). Le séisme et les incendies sont une référence au grand séisme du Kantô de 1923 (wiki). L'idée d'utiliser cette période trotte dans l'esprit de l'auteur depuis un moment : en effet elle en parlait déjà dans une interview de 2005.

(²) Le masque que porte Sorath dans le chapitre 1 est un masque japonais du théâtre Nô (lyrique) représentant Hannya, un démon/fantôme féminin symbolisant les sentiments de jalousie et de vengeance.

Occultisme

(¹) Le prénom japonisé en "Sorato" s'orthographie "Sorath", en référence au "Soleil Noir" ou "démon du Soleil" dans les sciences occultes, et dont les lettres en hébreu forment le nombre 666. En magie noire et autres cercles initiatiques, il existe une dualité bien/mal de l'expression des astres. Ainsi Sorath (666) est le génie/esprit/démon du Soleil (mal), par opposition à Nakhiel (111) qui en est l'intelligence/raison (bien). Selon les interprétations, on le dit porteur du Mal absolu, sis très haut dans la hiérarchie, il peut s'immiscer en chaque être humain, est puissant et séducteur et serait responsable de certaines tragédies de l'Histoire. Il est aussi l'opposé de Mikaël en cela qu'il oeuvre contre la volonté divine dans l'évolution de l'humanité. Il représente le mal tapi en nous que nous ne percevons pas; néanmoins son existence est importante car le Mal est ce qui permet à l'homme de progresser lorsqu'il le combat.

(³) La marque située sur la main droite de Sorath représente un soleil avec un signe en son centre. Ce dernier est la 22e et dernière lettre de l'alphabet hébreu, "Tav". Tav est à l'origine une croix servant à marquer quelque chose. Parmi ses significations, on retrouve marquer, désigner, porter le deuil, habiter. Tav représente l'aboutissement de la création et la totalité des choses créées. Mais elle est également proche du mot désignant le chaos initial. Le soleil rappelle quant à lui clairement l'origine solaire du nom "Sorath". Dans le contexte du manga, cela fait penser que le héros est une passerelle, pion voire une (ré)incarnation du Mal, marqué d'un sceau par le roi des ténèbres, le démon Sorath lui-même, mais que son amnésie empêche au Mal de s'exprimer...

() La Nuit de Walpurgis est une vieille célébration traditionnelle européenne marquant la fin de la période hivernale, en général à la veillée du 1er mai. Des brasiers y sont souvent allumés. Cette fête a été au fil du temps associée aux sorcières et mal vue par l'Eglise.



6. Personnages

Passez votre souris sur un portrait pour lire sa fiche.

 

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

 

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])

cttgw($m[1],$m[2],$m[3])




7. Résumés


Volume 1

ch. 1
iiki-ch01-page02

Dans les années 1920, une semaine après un tremblement de terre dévastateur, Garan découvre sous les décombres Sorath¹, un jeune garçon dont la survie tient au miracle. Sa posture est étrange : masqué², pieds et poings liés, un couteau à la ceinture, une marque étrange³ sur la main droite... et une amnésie complète. Il est recueilli par le père de Garan, l'autoritaire baron Hisaya Kamichika, qui ne voulait pas de lui mais a cédé aux suppliques de son fils. C'est ainsi que le garçon qui ne se souvient pas de son nom, et qui prononce pour unique mot "Sorath", entre au service d'un Garan très attentionné. Un an après, Kiyora, la promise de Garan choisie par son père, s'installe au manoir selon la tradition. Les 3 enfants deviennent rapidement inséparables et se font la promesse (yubikiri) de rester toujours amis. Le temps passe, un triangle amoureux se dessine... Et puis, c'est en marchant dans le jardin du manoir que Sorath rencontre une étrange fillette aveugle, qui arrive néanmoins à percevoir la marque sur sa main bandée. Elle le traite de démon souffrant de sa solitude et qui cherche à retourner dans son pays d'origine, mais qui ne peut fuir sa destinée comme le prouve cette marque³ du "seigneur des ténèbres".
Au manoir, le baron aimerait bien se débarrasser définitivement de Sorath car il le déteste, mais sa mystérieuse conseillère aux longs cheveux pâles lui fait changer d'avis : elle affirme que Sorath s'avère être un garçon très spécial, un élément-clé pour la "nuit de Walpurgis".

ch. 2

Kiyora, amoureuse, se déclare un jour à Sorath, qui par égard pour Garan refuse de répondre à son amour. Mais Garan les surprend ensemble et fuit sans attendre une explication de Sorath, se sentant trahi. On apprend par ailleurs comment Kiyora a été choisie parmi d'autres fillettes par "Wraith", l'étrange femme qui accompagne le baron partout. Est-ce vraiment pour devenir l'épouse de Garan...?
C'est un chapitre assez calme qui met en place les relations entre les personnages principaux et secondaires.

Note : "wraith" peut se traduire par "spectre" en français.
ch. 3

Après sa déception amoureuse, Garan (re)vient voir Wraith qui le console très... intimement. Wraith est en fait le puissant prince démon Méphistophélès qui s'est matérialisé sur Terre de force, et a choisi l'allure d'une femme séductrice. Il est contraint de servir le baron Kamichika à cause d'une bague que le baron porte toujours sur lui. Wraith a pour mission de l'aider au bon déroulement de la nuit de Walpurgis.
Dans le jardin, Sorath remarque que quelque chose a été enterré. Il va alors découvrir plusieurs squelettes et devine qu'ils ont un rapport avec Noëlla (Nowera), la fille aveugle. Il repère aussi une entrée dans le sous-bois qui s'avère être une cachette où elle est tenue enfermée, dans une véritable prison dorée. Noëlla a recouvré la vue, ce qui inquiète encore plus Sorath et le conforte dans ses macabres hypothèses criminelles. Entreprenante, elle lui demande de faire une promesse puis l'embrasse à travers les barreaux de sa "chambre". Le baron ayant entendu du bruit vient voir ce qui se passe et Sorath manque d'être vu, mais contre toute attente Sakaki, un des hommes du baron, va le couvrir. Plus tard, en sortant des cuisines Sorath va surprendre Kiyora en tenue d'apparat sur le point de sacrifier sa camarade de classe Sayuri Ichijô !

ch. 4
iiki-ch04-page01

[ PETIT SPOIL ] Kiyora semble dans un état second et ne se contrôle pas, le sacrifice va finalement avoir lieu... et elle se tue ensuite selon les nécessités du rituel.
A l'aide de Wraith, un horrible démon est alors invoqué et Noëlla, qui peut maintenant marcher, doit lui planter une dague dans l'oeil. Mais le monstre se défend et va la transpercer avec sa queue. Sorath court la soutenir dans son dernier souffle mais le baron, à bout de nerfs l'attaque. Garan arrive soudainement par derrière et lui assène un coup de couteau dans le dos afin de venger la mort de Kiyora. Il pousse ensuite son père dans la gueule du démon très intéressé par la noirceur de son invocateur. Tandis que les démons continuent d'affluer dans le monde terrestre, Garan met alors en joue Sorath...

Volume 2

ch. 5
iiki-ch05-page01

Avec le baron qui pactise avec le Roi démon de la Terreur, Garan qui meurt dans les bras de Sorath, le manoir qui manque d'être détruit lorsque ce dernier libère temporairement son pouvoir... Wraith est toute excitée par les événements, le sceau qui la liait au baron est rompu mais Sorath s'empresse de ramasser la bague pour devenir le nouveau maître du prince démon.
L'engrenage qui fera avancer l'histoire s'enclenche réellement dans ce chapitre : la nuit de Walpurgis... Quelle est la signification de la lettre sur la main de Sorath (tav) que porte également Sakaki (samekh), le jeune érudit à lunettes aux côtés du baron ? Les promesses du passé sont-elles rompues à jamais ? Qui est l'étrange fille en première page du chapitre 4 ?...

ch. 6 - Gendai hen 1 (temps modernes)

Un voyage dans le temps salvateur...
Toujours dans les années 1920, Sorath et Wraith ont passé environ 2 ans à élever ensemble Nonoha, la fille de Wraith et Garan. Nonoha est le fruit d'un démon et a donc quelques singularités : deux petites cornes qui la rendent très sensible à la présence d'énergies invisibles; et elle est en fait la réincarnation de l'une des deux filles défuntes : soit Kiyora soit Noëlla, que Wraith a, sur demande de Sorath et Garan, pris soin de réincarner. Mais comme l'opération s'est réalisée dans l'urgence, Wraith n'est pas sûre de savoir laquelle s'est effectivement réincarnée. Pendant ce temps, le Baron Kamichika s'est lié au roi démon qu'il avait invoqué et par son biais, il recherche la petite Nonoha en espérant qu'elle soit Noëlla. Les démons infiltrés ainsi que le baron ont retrouvé la fillette et Sakaki décide d'aider Sorath et Nonoha à fuir dans le temps à l'aide d'un sanctuaire magique ancien. Ils se retrouvent toujours à Tokyo mais environ 80 ans plus tard, c'est-à-dire à notre époque. Ils ont vieilli de quelques années lors du voyage temporel et pour cacher son regard trop franc intimidant, Sorath porte désormais des lunettes. Il habite dans une chapelle abandonnée où se trouve une porte d'accès au monde des démons, avec Wraith encore plus pulpeuse et caractérielle qu'avant...
Pendant ce temps en ville, une petite fille démone dont on ne sait encore rien sévit en tuant à distance, et Wraith et Sorath vont être rapidement sur ses traces pour éviter qu'elle attaque Nonoha.

Note : cette enfant meurtrière ressemble comme deux gouttes d'eau à la petite Maria Ushiromiya dans Umineko no Naku Koro ni. Ce qui ferait presque penser à un cross-over, lorsqu'on connaît l'histoire macabre des sorcières d'Umineko (wiki).

http://www.cosplayisland.co.uk/costume/view/28164

ch. 7, 8 - Gendai hen 2, 3

La petite Nonoha a été enlevée par Sei Hizumi, un adolescent perturbé, manipulé par la petite démone qui lui fait tuer des gens en lui faisant croire qu'il a les pouvoirs d'un juge divin. Sorath et Wraith finissent par les retrouver mais arrivent trop tard, et la ravisseuse leur donne alors rendez-vous au spectacle organisé par un jeune homme excentrique que le charisme a rendu célèbre sur internet : Etsurô (qui ressemble fort à Suô de Vampire Host >_>), le patron de CTV (City TV : un genre de Youtube interactif) où vont se produire le concert d'une idol, Toa Nakanohi et un des fameux "jugements" de Hizumi en direct.

Volume 3

ch. 9 - Gendai hen 4

Sorath et Wraith se rendent au spectacle et se séparent pour chercher Nonoha, retenue prisonnière quelque part dans le bâtiment par Hizumi. Mais Wraith n'aide pas réellement Sorath : en cosplayeuse sexy, elle s'amuse plutôt à prendre la pose devant les fans et guette le moment où Sorath relâchera sa vigilance, afin de lui couper la main pour récupérer la bague scellant son obéissance. C'est au moment où Etsurô, l'organisateur, rejoint Hizumi sur scène que la tension monte dans les gradins occupés par au moins 5000 personnes, retenues à leur insu par un bouclier magique... Sorath trouve enfin Nonoha : elle est dans un coin de la scène et sert de catalyseur d'énergies humaines. En effet, la petite démone est un serviteur du roi des démons (le seigneur de la Terreur qui s'est lié au baron) et compte se servir de la foule de spectateurs exaltés par le show d'Hizumi pour ouvrir une porte vers l'enfer et faire revenir son maître...

ch. 10, 11 - Gendai hen 5, 6 (aperçu)

Grâce à l'humanité de Nonoha qui vient en aide à Hizumi, et au comportement inattendu de Wraith qui, au dernier moment, va protéger Nonoha en attaquant Shax la démone-serviteur plutôt que d'attaquer Sorath, les spectateurs vont pouvoir s'enfuir et la porte démoniaque se refermer, faute d'énergie. A l'abri dans une pièce, Etsurô affiche une mine bien déconfite : serait-il dans le coup ?!

ch. 12 - Gendai hen 7

On apprend ce qu'il s'est passé juste après la téléportation de Sorath dans le Tokyo du 21e siècle : il est tout de suite retourné au manoir des Kamichika, accompagné de la petite Nonoha, afin d'honorer l'invitation lancée par Sakaki 80 ans plus tôt au moment où il lui a ouvert le couloir du temps. Il est accueilli non sans réserve par l'ancien garde du corps de Garan et gardien de la maison Kamichika, qui a bien vieilli (et s'est bien conservé, un plus-que-centenaire !). Là, Sorath apprend que Sakaki (Samekh) s'est sacrifié pour sceller Wraith, restée dans le Tokyo du passé. Lorqu'il s'approche du corps enfermé de Wraith, l'étau se brise et libère à la fois l'âme de Samekh et Méphistophélès qui reprend la forme de Wraith. Prévenu par Samekh, le garde du corps attendait la venue de Nonoha pour lui transmettre tous les biens de la famille Kamichika. Il meurt paisible, serrant la fillette dans ses bras, reconnaissant instantanément Garan à travers elle. Il est convenu entre eux que Nonoha sera seule héritière des biens des Kamichika et que Sorath sera son tuteur légal.



7. Galerie


Go to the scans gallery


Title pages

Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page Title page


II. Cahier spécial ARIA n°1 (2010-2013)

> Aller au cahier n°2

C'est à l'occasion du lancement le 28 juillet 2010 chez Kodansha du nouveau magazine de prépublication shôjo "ARIA" (アリア), que Kaori Yuki sensei a changé d'éditeur. Ce magazine vise un public féminin de 16-22 ans, lassé des histoires romantiques shôjo classiques. Les séries tournent autour des genres SF, fantasy, horreur et guerre (non exhaustif), sans quitter des yeux les histoires d'amour. C'est un magazine mensuel qui paraît le 28 de chaque mois au format B5 (tout comme le Betsuhana). Le premier numéro est celui de septembre 2010, soit le n°9. Il est vendu 650¥.

Sept 2010-2011Sept 2011-2012Sept 2012-2013Sept 2012-2013Sept 2013-2014


1. Line-up en 2010

ARIA publie ou a publié Yôko Maki avec sa petite sœur Aki Mochida, Kaori Yuki, Aya Shôoto, naked ape , Kokoro Natsume, Chisato Nesumi, Shushushu Sakurai, Chika, Akira Hiyoshimaru, Tsukiji Nao , Ema Tôyama , Miki Rinno, Sôta Kuwahara, Mochi, Yuki Kiriga avec Naoko, MikiMaki et Reno Amagi .
Line-up du n°9 en image.
Avec les n°10 et 11, de nouvelles mangakas sont publiées : Yuri Narushima, Yomi Sarachi et Takeshi Hinata. Et bien d'autres encore avec les numéros suivants.
Et sur Baka-Updates, une liste à jour des séries publiées dans le magazine.



2. Furoku et goodies

Animate Girls Festival (AGF) 2012

17-18 novembre 2012
Aria a édité un certain nombre de produits dérivés à l'occasion du salon AGF 2012 tenu au magasin Animate d'Ikebukuro à Tokyo. Ils ont été prévus pour être vendus sur place uniquement. Parmi les nombreux goodies plutôt sympas, il y avait un set de 5 bromide (images de collection) à 500¥ avec 1 carte par Kaori Yuki représentant la title page du chapitre 15 de Devil's Lost Soul.

Second anniversary

Dans ARIA 2012 n°9 (28 juillet)
dedi2012-Sorath2 aria2012-09 sign-all

  • Le magazine offre pour ses 2 ans un petit poster pin-up des héros de no.6 (Nezumi et Shion) ainsi qu'un drama CD, tous deux attachés dans le magazine. Le drama contient des pistes pour Junketsu Kareshi, Magnolia, Pika Ichi et no.6.
  • Les mangakas publiées par ARIA ont laissé une dédicace pour l'occasion. Ces dernières sont d'ailleurs également disponibles sur le site officiel.


First anniversary

Dans ARIA 2011 n°9 (28 juillet)
dedi2011-Sorath2

  • Pour son premier anniversaire, Aria a inclus une pochette plastique (clear file) de sa série phare du moment aussi déclinée en anime : no.6. C'est la première fois qu'un produit dérivé (furoku) autre qu'un CD est offert dans les Aria également vendus en ligne.
  • Tous les auteurs du magazine ont signé une petite dédicace en son honneur. Je vous ai scanné l'intégralité des pages de présentation, attention les scans sont grands... Ces dédicaces sont aussi disponibles directement et individuellement sur le site d'Aria.


aria2011-09 furoku aria2011-09 sign-all1 aria2011-09 sign-all2

Carte

En boutique dès le 7 mars 2011

Une des cinq cartes collector (édition limitée) à droite est offerte au choix lors de l'achat en librairie japonaise d'un des mangas édités le 7 mars par Aria.

Fukusei genga

Dans ARIA n°10, 11, 12 (2010) et ARIA n°1 (2011)
Rien n'est inclus avec le magazine si on l'achète sur internet ou en VPC. En revanche, une planche (複製原画 fukusei genga) avec signature imprimée de l'auteur est offerte si on se fournit chez les libraires japonais participant à l'opération (cf. blog officiel). La planche qui a été reproduite pour Devil's Lost Soul est la feuille brute de la page 46 du chapitre 1, on voit donc les règles et les couleurs utilisées par Kaori Yuki pour indiquer les trames à coller. Elle était offerte avec Aria n°11.
Les autres numéros proposent la même opération pour Pika Ichi (Aria n°10), Magnolia (n°12) et Junketsu + Kareshi (n°1), soit les auteurs phares du magazine.

Extra 1 Extra 2 Extra 3 Extra 4


CD-ROM

Dans ARIA 2010 n°10 (28 août)
aria2010-10 furoku-cd-menu

Kaori Yuki a illustré la couverture de ce numéro avec Sorato en kimono entouré de papillons. Le furoku est un CD attaché dans le magazine. Il contient non seulement 2 pistes de drama du jeu Nise no Chigiri, mais aussi des galeries d'illustration des mangakas du magazine. Concernant Kaori Yuki sensei, on a :

Enfin, dans le menu du CD on découvre également une petite illustration couleur de Nowera (la fille aveugle), image présente en entier dans le volume 1 du manga.
Naviguer dans le menu du CD.

Ex-libris et pochette

Dans ARIA 2010 n°9 (28 juillet)
Le furoku de ce premier numéro est un Drama CD en rapport avec le jeu PSP de genre otome Nise no Chigiri sorti peu de temps après, le 26 août 2010. La série éponyme est publiée dans Aria par Shushushu Sakurai.
En parallèle et dans la limite des stocks disponibles, les libraires japonais offraient un ex-libris avec une dédicace de chaque mangaka publié(e) ainsi qu'une pochette plastique (clear file) avec une très jolie illustration par Tsukiji Nao, reproduite à l'arrière de couverture du magazine. Pour sa part, Kaori Yuki a dessiné Sorato sur l'ex-libris (source).

La couverture du magazine représente les héros de Pika ☆ Ichi de Yôko Maki et Aki Mochida. Kodansha commence fort en dotant ce numéro d'une couverture de grande qualité, glacée et épaisse (plus que celles du Betsuhana), avec de beaux effets glossy sur les yeux des personnages, le titre du magazine et quelques autres textes. Les numéros suivant arboreront par la suite une couverture beaucoup plus modeste et classique. Les pages sont en noir et blanc et non en encre de couleur, ce qui est assez agréable... Les séries mises en avant pour ce numéro sont :

Pour la promotion d'ARIA (été 2010), une immense affiche était accrochée sur la devanture du magazin Animate du quartier tokyoïte d'Ikebukuro, avec Devil's Lost Soul dessus.



3. Liens




Sources

Ajikan | AlephBeth.net | Anthroposophie | Black Magic | L'Edifice.net | Yuki Kaori no Sekai


item rel=nofollow class=browse accesskey=''