Manga

Kaine


Sommaire

Introduction et guide

Séries longuesSéries courtes
  1. Alice in Murderland 架刑のアリス  8. Boy's Next Door 少年残像
  2. Angel Sanctuary 天使禁猟区  9. Camelot Garden キャメロット・ガーデン
        • OAV10. Contes Cruels, Les 残酷な童話たち
        • Sidetalk11. Gravel Kingdom 砂礫王国
  3. Comte Cain / God Child 伯爵カインシリーズ12. Kaine 戒音
  4. Devil's Lost Soul 異域之鬼13. Neji 螺子
  5. Fairy Cube 妖精標本(フェアリー キューブ)14. Parfum, Le 0の奏香師
  6. Ludwig Revolution / Fantasy ルードヴィッヒ革命15. Psycho Knocker サイコノッカー
  7. The Royal Doll Orchestra 人形宮廷楽団16. Vampire Host 夜型愛人専門店-ブラッドハウンド
        • Sidetalk        • Série TV
 17. One-shots : Anciens / Parasite

Voir aussi

   1. Couvertures : les couvertures à travers le monde
   2. Dojinshi 同人誌 : ses oeuvres amateur
   3. Inspirations
   4. Meine Liebe マイネリーベ : otome game et série dont elle est le character designer
   5. Artbook : contenu et galeries
   6. Shugo Tenshi Uranai Zukan 守護天使占い図鑑 : livre sur les anges qu'elle a illustré



Kaïné ♦ 戒音 - dieとliveの脳内麻薬物質(endorphin)

Kaine - Die to Live no Endorphin
1re impression : 10 octobre 1996
Prépublication : 20 février 1996
Editeur : Hakusensha
Volume : 1
ISBN : 4592122291
Voir aussi : édition bunko

Kaïné
Kaori Yuki collection n°3
1re impression : 3 décembre 2008
Editeur : Tonkam
Volume : 1
EAN : 9782759501694

Ce livre est un recueil de oneshots et porte le titre de la première histoire du sommaire (l'histoire principale). L'édition standard contient 4 oneshots tandis que l'édition bunko en rassemble 6.

Le plus long et plus intéressant est le oneshot éponyme, Kaine, dont les deux chapitres ont été d'abord prépubliés dans les Hana to Yume n°6 et n°7 de mars 1996. C'est l'histoire d'un chanteur-imposteur d'un groupe de J-rock à succès. Shinogu, le "faux" chanteur, se rétablit après un accident et apprend que son frère jumeau, le chanteur Kaine, est mort. La productrice du groupe ne voulant pas que leur succès ternisse, elle oblige Shinogu à se faire passer pour le vrai Kaine sans que les membres du groupe le sachent. Shinogu va ainsi découvrir la vie tumultueuse de son défunt frère.

Kaine est pour moi une histoire particulière, l'une de mes préférées avec Camelot Garden, sans doute à cause de cette même sensation de surprise qu'on a à la fin, où l'on se rend compte que l'auteur a bien maîtrisé son œuvre et nous a complètement mené où elle l'avait décidé. C'est aussi avec ce one-shot qu'on remarque une nette amélioration du style graphique de Kaori Yuki, c'est un régal pour les yeux. Peut-être l'auteur a-t-elle été particulièrement appliquée pour ce manga car il traite de J-rock, genre musical qu'elle apprécie paticulièrement.

Les autres histoires de l'édition standard sont de vraies œuvres de jeunesse, l'auteur avoue d'ailleurs qu'elle aurait préféré ne jamais les voir publiées en recueil.



1. Contenu

Edition standard
  • Kaine (100p, 1996) en 2 chapitres (50+50) Kaine - Die to Live no Endorphin
  • Magical Mystery Tour (30p, 1990)
  • Orange Mécanique (30p, 1988) Tokei Jikake no Orange Bakudan
  • Tokyo Top (35p, 1988)
Edition bunko

Elle contient deux oneshots issus de Kafka et de Boy's Next Door, puis tous les one-shots de l'édition standard de Kaine.

  • Kaine (1996)
  • La tenue d'été d'Elie (24p, 1987) Natsufuku no Erii
  • When a Heart Beats (48p, 1987)
  • Orange Mécanique (30p, 1988)
  • Tokyo Top (35p, 1988)
  • Magical Mystery Tour (30p, 1990)



2. Editions japonaises et française


Kaine - Die(Kuro) to Live(Shiro)
no Nô uchi Mayaku
Busshitsu(Endorphin)
208p.
10 octobre 1996
Editeur : Hakusensha
Volume : 1/1 (4 oneshots)
ISBN : 4592122291
Prix : 410 ¥

Kaine - Die to Live no Nô uchi
Mayaku Busshitsu -
Endorphin of die & live
Edition bunko - 296p.
15 septembre 2009
Editeur : Hakusensha
Volume : 1/1 (6 oneshots)
ISBN : 9784592888321
Prix : 650 ¥

Kaïné
(Vie et mort d'Endorphines)
 
208p.
3 décembre 2008
Editeur : Tonkam
Volume : 1/1 (4 oneshots)
EAN : 9782759501694
Prix : TK1


→ Voir les postfaces.


La couverture de la VF est totalement mat, avec une teinte donnant un effet légèrement métallisée pour le titre et les décorations dorées.
"Vie et mort d'Endorphines", ou la fin d'un groupe de rock : je pense que Tonkam aurait dû traduire par "Endorphines de vie et de mort", ainsi apparaît un jeu de mots sur le nom du groupe de Kaine, qui devient en même temps une sorte de drogue mortelle (morphine).

Une petite anecdote de Kaori Yuki : dans un commentaire du volume 7 d'Angel Sanctuary, qui coïncide avec la sortie en volume relié de Kaine au Japon, l'auteur s'amuse de constater que lorsqu'on regarde la tranche du recueil, l'histoire Kaine est noire tandis que ses autres oneshots sont tout blanc, c'est-à-dire sans encrage en bordure de page. Ce qui lui rappelle le sous-titre de Kaine : "die/kuro to live/shiro no [...]", ou encore "mort/noir et vie/blanc", qui se trouve du coup être très à-propos visuellement (hé oui, parfois on s'amuse d'un rien).



3. Résumé de Kaine [Hana to Yume 1996 n°6 et 7] - 100 pages

"Endorphines.
1 an après ses débuts sensationnels, Endorphines a atteind le titre de megastar. Die (G) écrit la plupart des chansons du groupe ainsi que les paroles, tandis que Kaine (VO) est le visage d'Endorphines. Il possède la vie du groupe. Ses représentations agressives, défiantes et hantantes sur scène leurrent tous ceux qui écoutent et entrent dans le monde d'Endorphines. La date de naissance de ce bel artiste, son âge (et même son sexe ?) sont inconnus et il se cache derrière un mur de secrets charismatique. Il n'existe personne qui puisse arrêter ce virus séduisant qui continue à envahir votre esprit et dévore votre monde.
"

Shinogu sort d'un mois de coma à l'hôpital après avoir survécu à un accident de voiture. On lui apprend que son frère jumeau, Kaine, y a perdu la vie. Yûka Oda, la productrice du groupe de rock "Endorphines" où chantait Kaine, insiste pour qu'il prenne sa place et permette ainsi la continuation du groupe.
Sous couvert d'amnésie, il découvre la vie de son frère... Die, guitariste et ami de Kaine, remarque qu'il n'a pas un comportement habituel : pas assez fier et insouciant, ni de violent appétit sexuel. Maiko, la copine de Sin (le batteur), arrive et lui parle alors frénétiquement de son bébé, sans voir Die, puis ressort. Die s'énerve car Kaine ne devait plus la revoir, puis plein de haine il commence à s'en prendre à lui. Ses croyances sur son frère parfait effondrées, et paniqué, Shinogu finit par avouer son identité. Il accuse alors Die d'être l'assassin de son frère, mais celui-ci lui prouve le contraire : un couteau ensanglanté et une lettre qu'il avait reçus le soir de l'accident, lettre avec pour seuls mots "Imashime no Oto", le titre d'une chanson qu'ils avaient écrite ensemble mais dont les paroles n'étaient connues que de Kaine... Il avait alors accouru chez lui pour vérifier qu'il était toujours en vie, mais à ce moment il lui vola sa voiture... Puis Die lui demande de promettre de ne jamais lui créer de frayeurs comme Kaine le faisait, chose qu'il accepte. Mais il (Shinogu) reste très étonné par le choix de son frère qui avait tout dans la vie...

Le lendemain au studio, un cri strident fait porter l'attention sur Maiko, qui ayant écouté le CD se jette du haut du bâtiment. Yûka le casse sans dire ce qu'il y avait dessus. Die emmène alors Shinogu écouter une copie du CD, et ils découvrent avec l'aide de la lettre de Kaine que le succès du groupe vient du CD, spécialement programmé... Yûka les appelle pour préparer un concert et étouffer le suicide. Ils acceptent à condition que ce soit le dernier avec elle comme productrice. Plus tard Die manque de se faire faucher par sa propre voiture, conduite par Sin. Celui-ci finit par lui avouer qu'il haïssait Kaine et qu'il était son poursuivant lors de l'accident. Die lui explique alors la ruse de Yûka, et qu'il faut la déjouer en disant la vérité à propos des CDs.
Au début du concert Yûka pousse Shinogu sur le devant de la scène. Puis Die commence "Imashime no Oto" et Shinogu chante... ce qui n'est normalement connu que de Kaine... Puis la scène explose, selon le plan de Yûka.
Shinogu, blessé, a alors des flashs : tantôt sa mère tantôt son frère. (Attention ça se corse, là !) Il se remémore que Kaine l'a toujours admiré, qu'il le voyait comme le frère parfait qui n'avait à se soucier de rien, et combien il aurait voulu être Shinogu et tuer cet être qu'il était devenu à cause de leur mère.

[SPOILER] Alors cette nuit-là, la nuit du meurtre-accident, Kaine saoûla Shinogu, lui teignit les cheveux en rouge et les siens en noir, puis conduisit jusqu'à un pont avec l'intention de jeter et tuer Shinogu en le faisant passer pour lui, prenant ensuite sa place. Mais il réalisa qu'il ne pouvait passer à l'acte, l'amour fraternel étant le plus fort. C'est alors que Sin les vit et, confondant Kaine avec Shinogu, il tira sur Shinogu...
La scène : Die s'approche et Kaine lui déclare que n'ayant jamais pu lui avouer la vérité sur sa vie incestueuse, il a préféré rester détestable... Et il se tire une balle, trahissant une fois de plus une de ses promesse à Die.
Dans un hôpital... Kaine se réveille... La balle l'avait frôlé... Il avoue avoir fait un rêve étrange : brûler sa mère, tuer son frère, et se tuer lui-même... Et Die lui avoue avoir su depuis le début qu'il n'avait fait que jouer le rôle de son défunt frère Shinogu.

FIN.



4. Galerie


Go to the scans gallery


Title pages

Title page Title page



5. Les autres oneshots

Retrouvez-les tous sur ma page dédiée aux oneshots :

standard
  • Magical Mystery Tour (prépublié le 10 juillet 1990)
  • Orange Mécanique (prépublié le 10 septembre 1988)
  • Tokyo Top (prépublié le 5 décembre 1988)
bunko
  • La tenue d'été d'Elie (prépublié le 10 septembre 1987)
  • When a Heart Beats (prépublié le 28 août 1987)
  • Orange Mécanique (1988)
  • Tokyo Top (1988)
  • Magical Mystery Tour (1990)




item rel=nofollow class=browse accesskey=''