Manga

Oneshots


Sommaire

Introduction et guide

Séries longuesSéries courtes
  1. Alice in Murderland 架刑のアリス  8. Boy's Next Door 少年残像
  2. Angel Sanctuary 天使禁猟区  9. Camelot Garden キャメロット・ガーデン
        • OAV10. Contes Cruels, Les 残酷な童話たち
        • Sidetalk11. Gravel Kingdom 砂礫王国
  3. Comte Cain / God Child 伯爵カインシリーズ12. Kaine 戒音
  4. Devil's Lost Soul 異域之鬼13. Neji 螺子
  5. Fairy Cube 妖精標本(フェアリー キューブ)14. Parfum, Le 0の奏香師
  6. Ludwig Revolution / Fantasy ルードヴィッヒ革命15. Psycho Knocker サイコノッカー
  7. The Royal Doll Orchestra 人形宮廷楽団16. Vampire Host 夜型愛人専門店-ブラッドハウンド
        • Sidetalk        • Série TV
 17. One-shots : Anciens / Parasite

Voir aussi

   1. Couvertures : les couvertures à travers le monde
   2. Dôjinshi 同人誌 : ses oeuvres amateur
   3. Inspirations
   4. Meine Liebe マイネリーベ : otome game et série dont elle est le character designer
   5. Artbook : contenu et galeries
   6. Shugo Tenshi Uranai Zukan 守護天使占い図鑑 : livre sur les anges qu'elle a illustré



J'ai rassemblé ici toutes les œuvres de Kaori Yuki ne dépassant pas 50 pages et qui sont des œuvres de jeunesse. Dès Comte Cain elle a commencé à écrire de plus longues histoires, autorisée et poussée par son éditeur dans cette voie compte tenu de son talent et d'un lectorat fidèle. Stonehenge, le dernier oneshot de la liste paru en 1992, marque un peu la fin de ses débuts, 5 ans après sa première publication, et quelques mois après la création de notre cher comte, Cain C. Hargreaves.

Les one-shots sont listés dans l'ordre chronologique de leur parution.



1987


When a Heart Beats - 48p - Hana to Yume Fresh 1er octobre (sortie 28 août)

Title page Edition bunko

Quand bat un cœur - In Boy's Next Door

Résumé

Une jeune fille tue accidentellement l'ex-femme de son petit ami lors d'une discussion. "Donne-moi 20 000$ et je rendrai tout normal. Sinon tu iras en prison" propose un inconnu après l'avoir appelée. "Comment pourrais-je payer avec de l'argent que je ne possède pas ?!". La fille se met à paniquer...

Informations

Cette nouvelle avait été présentée par l'auteur à un concours de manga où elle s'était classée en demi-finale, elle a donc été écrite avant que Kaori Yuki sensei n'entre dans le monde du manga professionnel en signant chez Hakusensha (remarque : ce n'est pas indiqué, mais je me demande si ce n'est pas la fameuse nouvelle que l'auteur avait envoyée à Hana to Yume à un de leurs concours).

Atogaki

Dans la postface de Boy's Next Door, écrite en 1998, l'auteur nous livre ses impressions sur ce oneshot :

L'histoire courte "Devil Inside" date de ma première année dans le monde merveilleux des mangakas, quant à "When a Heart beats", elle date carrément d'avant mes débuts : je l'avais présentée à un concours de manga, et c'était un véritable challenge pour moi, en ce temps-là. J'avais d'ailleurs été classée deuxième ! [Note de la webmiss : bonne traduction ? On lit demi-finaliste dans une autre interview] Ce sont donc ceux antiquités, et je n'ai rien pu faire pour les améliorer un tant soit peu. Je suis tétanisée d'horreur à la vue de ces dessin immondes, on voit que c'était encore un hobby et que je tâtonnais !! Quelle horreur... C'est vraiment très laid. A l'époque, j'étais à fond dans la culture occidentale, aussi bien au niveau de la musique que dans le cinéma. "When a Hear Beats" est le titre d'une chanson de Nik Kershaw (vous savez, le chanteur de The Riddle), l'héroïne Doris est copiée sur Cherie Currie, la chanteuse des Runaways qui jouait le rôle d'Annie dans le film "Foxes". [...] Je me demande si c'est vraiment bien de mélanger de vieilles histoires à des œuvres plus récentes... - 9 février 1998.


Natsufuku no Erii - 24p - Bessatsu Hana to Yume automne (10 septembre)

Title page Edition bunko

La tenue d'été d'Elie - In Comte Cain vol.3

Résumé
Ryoichi dans le miroir

Elie a fait un étrange rêve où elle court chercher son professeur pour lui avouer quelque chose. Mais c'est quand elle se regarde dans le miroir des toilettes au lycée qu'elle est le plus troublée... En effet elle a le visage d'un garçon qui lui ressemble. Perturbée, Elie va se confier à Mamina, l'amie du garçon qu'elle est devenue et apprend qu'il se prénomme Ryoichi. Elle tente alors d'expliquer qui elle est pour convaincre Mamina de son existence.
Elie était une fille à l'allure rebelle et rejetée par ses camarades de classe qui l'embêtaient sans cesse et l'accusaient de tout. Elle faisait mine de ne pas en souffrir mais en fait ressentait tout l'inverse. Elie était également secrètement amoureuse d'un de ses professeurs, Makita sensei, qui était très attentionné avec elle. Mais un jour la mort de son chat adoré fut la goutte qui fit déborder le vase, et Elie chercha du réconfort chez le professeur Makita, lui avoua ses sentiments et passa la nuit avec lui. Plus tard au lycée, elle apprit que sa meilleure amie Marie s'était fiancée avec ce même professeur...

Elie

Mamina croit Elie car son comportement est trop différent de Ryoichi pour être inventé. Elle est d'autant plus perplexe que le nom de famille de Ryoichi est Makita, et que celui-ci lui avait dit la veille que son père allait divorcer à cause d'une vieille histoire de lycéenne enceinte dans sa jeunesse. Elle décide d'aller voir le registre des élèves et y trouve effectivement le nom d'Elie Kashiwazaki, lycéenne décédée en cours d'année en 1969, renversée par un train. Rentrée chez Ryoichi avec Mamina, le téléphone sonne et c'est Makita, le père de Ryo, qui annonce que sa mère, Marie, repart chez ses parents, par cette même gare où Elie était venue 17 ans plus tôt pour rejoindre Makita et Marie partant se marier. Elie/Ryo retourne alors à cette gare pour parler à Marie et tenter d'éviter leur divorce.
Elie trouve Marie sur le quai. Elle demande pardon d'être tombée amoureuse de Makita alors qu'elle savait qu'ils étaient tous deux amants et prévoyaient déjà de vivre ensemble. Elle demande pardon pour la nuit passée avec Makita et de n'avoir jamais rien dit à son amie. Elle disparaît ensuite du corps de Ryoichi en tombant sur le quai, de la même manière qu'elle est morte 17 ans plus tôt avant d'avoir pu s'expliquer. Mais Mamina qui avait deviné ce qui se tramait arrive à temps pour sauver Ryo d'une collision mortelle avec un train. Marie dit alors à son fils qu'elle va finalement retourner voir Makita, puisque sa meilleure amie, Elie, est revenue exprès pour enfin dire ce qu'elle avait sur le cœur et remettre au clair ce qu'il s'était passé au lycée en 1969. Ryo est confus suite à cette histoire dont ses parents ne lui avaient jamais parlé.

Mamina

Petit clin d'œil à la fin : il paraît que lorsqu'on a été très proche d'une personne dans une vie, il est possible de se réincarner près d'elle. Mamina, très attachée à Ryoichi, possède d'ailleurs la même tache au cou que le petit chat d'Elie... Et Elie a pu revenir un instant auprès de son amie Marie.

Informations

Ne vous méprenez pas, il s'agit bien de sa première œuvre en tant que professionnelle. Lorsqu'on regarde les dates de parution des magazines, le Bessatsu Hana to Yume est sorti un peu après le HtY Fresh (à 13 jours près), c'est pourquoi "Natsufuku no Erii" apparaît en deuxième dans ma liste. Ce one-shot a été prépubliée dans le numéro d'automne 1987 du magazine Bessatsu Hana to Yume (Betsuhana).

L'histoire raconte un épisode de vie tragique d'une lycéenne amoureuse, rebelle et victime d'ijime (harcèlement), sur fond de réincarnation et de vie inachevée. L'histoire commence avec une superposition de personnages déroutante, puis on découvre l'histoire de la jeune Elie Kashiwazaki.

Kaori Yuki en étant alors à ses débuts, le style graphique est évidemment très différent de ses œuvres d'aujourd'hui. En plus d'être hésitant, il reflète également le style de l'époque. Les cases et les planches sont très chargées (trop de dessins, d'arrière-plans, de traits, de trames, d'encre...), les proportions des personnages sont assez aléatoires et se perdent dans les décors, les visages sont enfantins avec de grands yeux étoilés (qui l'eut cru ^^) et les vêtements sont plutôt simplistes et peu travaillés, ce qui allège un peu les pages finalement. Le scénario est quant à lui assez sympathique, la narration est bien ordonnée bien qu'un peu rapide (23 pages c'est court) et parfois maladroite, notamment dans le développement des sentiments des personnages.

Atogaki

Dans la postface de Kafka écrite en 1994, l'auteur nous livre ses impressions a posteriori sur son premier manga. Voici ce qu'elle dit :

Au fait... L'histoire courte La tenue d'été d'Elie, que j'ai mise après "Kafka"... C'est ma *toute première* histoire ! Hihihi... "Comme c'est mal dessiné, ce truc !"... C'est ce que vous vous êtes dit, n'est-ce pas ?! Je sais, je sais... C'est normal... D'ailleurs je me suis opposée jusqu'au bout à ce qu'elle apparaisse ici... Mais comme il n'y avait pas assez de pages... Aah j'ai honte !! Mais prenons les choses du bon côté, j'offre une lueur d'espoir à toutes les filles qui veulent devenir mangaka à travers le monde ! Quand j'ai dessiné cette histoire, j'avais moins de 20 ans... Hoho... Ce n'est qu'un rêve, oubliez-le ! J'aurais préféré ne plus jamais retomber dessus d'ailleurs. Mais d'après mon rédacteur, on peut y voir les "bases de mon style actuel". Peut-être, mais... Bah, un jour, vous finirez bien par connaître toutes mes vieilles œuvres... Celle-ci et celle-là aussi... Je me sens mal, tout d'un coup...




1988


Devil Inside - 30p - Hana to Yume Fresh 1er juin (sortie 28 avril)

Title page Edition bunko

In Boy's Next Door

Résumé

Un garçon de 16 ans découvre qu'il est un vampire. Lorsqu'il voit son camarade assassiné, il s'inquiète de ses actes dont il ne se souviendrait pas, et prévient sa copine. Elle décide de le faire redevenir normal. Mais c'est alors qu'ils découvrent le responsable de sa vampirisation...

Atogaki

Dans la postface de Boy's Next Door, écrite en 1998, l'auteur nous livre ses impressions sur ce oneshot, dix ans après :

L'histoire courte "Devil Inside" date de ma première année dans le monde merveilleux des mangakas, quant à "When a Heart beats", elle date carrément d'avant mes débuts : je l'avais présentée à un concours de manga, et c'était un véritable challenge pour moi, en ce temps-là. J'avais d'ailleurs été classée deuxième ! [Note de la webmiss : bonne traduction ? On lit demi-finaliste dans une autre interview] Ce sont donc ceux antiquités, et je n'ai rien pu faire pour les améliorer un tant soit peu. Je suis tétanisée d'horreur à la vue de ces dessin immondes, on voit que c'était encore un hobby et que je tâtonnais !! Quelle horreur... C'est vraiment très laid. A l'époque, j'étais à fond dans la culture occidentale, aussi bien au niveau de la musique que dans le cinéma. [...] L'Emilio de "Devil Inside" est un clin d'œil à Emilio Estevez, mais je lui ai juste emprunté son prénom. Je me demande si c'est vraiment bien de mélanger de vieilles histoires à des œuvres plus récentes... - 9 février 1998.


Tokei Jikake no Orange Bakudan - 30p - Bessatsu HtY automne (sortie 10 sept.)

Title page Edition bunko

Orange mécanique - in Kaine

Résumé

Parfois traduit "Orange Time Bomb" en anglais.
Le groupe pop Orange Bombs, composé de deux tombeurs, Tatsumi et Guy, est très populaire parmi les jeunes fille. Et voilà que l'une d'entre elles se proclame fiancée de Tatsumi, et le suit partout. A la suite d'un hasard mal interprété, un journaliste publie une photo où les deux garçons semblent s'embrasser. Ils sont alors, accompagnés de la groupie, à la poursuite de ce journaliste, qui aura une triste fin...

Atogaki

Dans la postface de Kaine, écrite en 1996, l'auteur nous livre ses impressions a posteriori sur ce oneshot :

Au secours... Qu'est-ce que c'est que ça ?! Le scénario... est inexistant... et d'une stupidité à faire peur. C'est affreux ! Ça date de l'époque où on me demandait de dessiner des comédies romantiques... Vous trouvez que c'est une comédie, vous ?! C'est pas drôle du tout... Enfin si, ça fait rire par sa débilité ! Dans la dernière case, j'ai voulu dessiner une boutique qui ressemble au magasin de disques dans "Orange Mécanique" (le film !). C'est vraiment la seule case pour laquelle je me sois vraiment appliquée ! Mais n'allez pas vérifier, ça n'en vaut pas la peine ! Je voudrais rentrer sous terre...


Tokyo Top - 35p - Hana to Yume 1989 n°1 (sortie 5 décembre)

Title page Edition bunko

In Kaine

Résumé

Un autre volet de l'histoire d'un des membres du groupe Orange Bombs. Cette fois, Guy veut se rapprocher d'une actrice caractérielle, avec qui il joue un petit rôle dans le même film. S'enchaînent alors des situations cocasses...

Il est à noter que Tonkam a nommé ce chapitre "Tokyo Pop" au lieu de "Tokyo Top". Une coquille...?

Atogaki

Dans la postface de Kaine, écrite en 1996, l'auteur nous livre ses impressions a posteriori sur ce oneshot :

Est-ce une parodie du film "Tokyo Pop" ?! Non, c'est seulement le même titre. Après la parution de cette histoire dans le magazine, j'ai déserté les pages dudit magazine pendant quelque temps... (Quelques années, en fait...) C'est une histoire d'il y a 7 ans, quel choc ! L'expression des sentiments est très vieillotte, les gags sont lamentables, tout est trop lisse !! Quand j'y pense, les débutantes sont dix fois plus douées, de nos jours ! (Alors qu'elles sont encore jeunes.) J'ai l'impression que j'introduisais des éléments qui me plaisaient au moment où je dessinais, et que j'étais la seule à me faire plaisir avec ces histoires sans intérêt. Oui, je m'amusais toute seule. Je n'aimais que la musique occidentale, donc je ne me suis inspirée d'aucun artiste japonais pour créer ces personnages. Je ne connaissais personne ! Etonnamment, beaucoup de mes lecteurs se souvenaient de ces deux histoires, et ils m'envoyaient parfois des lettres pour m'en parler. Evidemment, j'étais gênée ! Oubliez-les, s'il vous plaît. Ces mangas sont des chefs-d'œuvre de nullité ! On ne sait pas pourquoi tout d'un coup, je glisse une référence au "Rocky Horror Picture Show", l'héroïne qui était censée être une racaille semble tout droit sortie des années 70, tout est d'un ringard, c'est à pleurer !




1989


Que dalle, nix, nada ! C'est là qu'on se rend compte qu'on ne sait pas ce qui s'est passé en 89... (Perso j'étais en CE1...)



1990


Magical Mystery Tour - 30p - Bessatsu Hana to Yume été (sortie 10 juillet)

Title page Edition bunko

Un voyage-surprise magique - In Kaine

Résumé

A venir.


Atogaki

Dans la postface de Kaine, écrite en 1996, l'auteur nous livre ses impressions a posteriori sur ce oneshot :

"Magical Mystery Tour" : c'est peut-être la moins pire de toutes. C'est une de mes premières histoires mystérieuses. Mais elle date d'il y a 6 ans... C'est fou comme le temps passe. Comme c'est mal dessiné !


Jikan wo Tometa Shônen tachi - 40p - Bessatsu HtY automne (sortie 10 sept.)

Title page Edition bunko

Les jeunes garçons qui ont arrêté le temps - In Comte Cain vol.1

Résumé

A venir.


Sonotoki Tina wa Kako wo Mita - 40p - Bessatsu Hana to Yume hiver (10 déc.)

Title page Edition bunko

A l'instant où Tina vit le passé - In Les Contes Cruels

Résumé

Tina est une jeune femme possédant le don de voir le passé. Le sergent Kaiji lui demande de l'épauler dans une affaire de meurtres de policiers grâce à ce don. Tina découvre alors que Kaiji a été son amant dans sa vie antérieure et accepte de l'aider. Tandis qu'elle essaie de lire le passé, une force maléfique tente de l'arrêter, et elle se rend compte que ces meurtres sont plus complexes que ce qu'il n'y paraît.



1991


Double - 40p - Bessatsu Hana to Yume printemps (sortie 9 mars)

Title page Edition bunko

Double à prononcer à l'anglaise - In Comte Cain vol.1

Résumé

A venir.


Butaiura no Majutsushi(Mage) - 40p - Bessatsu Hana to Yume été (10 juillet)

Title page Edition bunko

Le mage dans les coulisses - In Les Contes Cruels

Résumé

A venir.


Blanche - 50p - Bessatsu Hana to Yume automne (sortie 10 septembre)

Title page Edition bunko

In Les Contes Cruels

Résumé

A venir.



1992


Stonehenge - 51p - Hana to Yume 1992 n°22 (sortie 20 octobre)

Title page Edition bunko

In Gravel Kingdom

Résumé

Dans le royaume magique de Boréades, la légende dit que Stonehenge peut réaliser un vœu...
Vadius, ancien prince de Boréades mis au ban de la société, trahit son royaume et assassine son oncle le roi après s'être allié avec le royaume ennemi de Yesod. Fuyant pour sa survie, la princesse Sharel se jette alors dans Stonehenge, sanctuaire légendaire qui à sa grande surprise, s'active... et la téléporte dans l'ère moderne à New York. Vadius, secondé par sa promise Mildred, l'a également utilisé pour retrouver Sharel, la tuer et ainsi terminer sa mission. Mais il est arrivé 5 ans en arrière et va devoir l'attendre...
Lorsqu'ils se retrouvent enfin tous les 3 près de Stonehenge - qui est sur le point de se réactiver à cause de l'éclipse de soleil - Vadius n'arrive pas à l'attaquer car il réalise qu'il l'aime profondément. Mildred, folle de jalousie invoque aussitôt une attaque mortelle contre Sharel. Mais Vadius s'interpose et la contre tandis qu'il pousse Sharel au centre de Stonehenge pour qu'elle retourne à Boréades saine et sauve. Une fois utilisé, le sanctuaire s'effondre mais dans la poussière des décombres, la surprise de Vadius est grande lorsqu'il distingue la silhouette de Sharel... qui a choisi de rester auprès de celui qu'elle aime.

Remarques

1. Pour moi, cette histoire est intéressante car c'est un précurseur d'Angel Sanctuary. On y retrouve de nombreux détails et ingrédients que Kaori Yuki réutilisera dans sa longue série à peine 2 ans plus tard en juillet 1994. Par exemple :

  • Le style vestimentaire très "heroic-fantasy" et le physique des héros sera clairement repris pour Alexiel, Kurai... dans les premiers volumes d'Angel Sanctuary.
  • Premier usage de l'Arbre Séphirotique comme inspiration. L'auteur ira plus loin dans AS (voir).
    • Le nom du royaume Yesod (ou yessod) est emprunté à l'Arbre de Vie de la Kabbale juive. Signifie fondement en hébreu, c'est la 9e "séphirah". Correspond entre autre à la force qui habite et meut le corps matériel, et à l'illusion, l'image.
    • Le nom de l'épée sacrée Tipheret que manie Sharel signifie beauté, c'est la 6e séphirah. Correspond au "soi", l'individualité, et à l'intégrité et l'équilibre.
    • Le nom de l'empereur du royaume de Yesod, Netzach, signifie victoire, c'est la 7e séphirah. Correspond aux émotions, plaisirs, et à la fermeté.

2. Le prénom de l'héroïne, "Sharel" (シャレル) s'orthographie peut-être plutôt Sheryl (ou Cheryl) dans notre alphabet. Ce prénom est un dérivé de "Charlotte", du germanique karl pour "homme (libre, affranchi)" ou "fort". Quant à "Vadius", la seule référence que j'ai trouvée est un personnage secondaire de la pièce de théâtre Les Femmes Savantes de Molière, un faux savant... A moins que ça ne s'écrive "badius", à savoir la couleur bai en latin (genre de brun).

3. Dans ses commentaires de chapitre, Kaori Yuki explique qu'elle a d'abord pensé utiliser le phénomène des crop circles avant de choisir Stonehenge comme modèle de porte de téléportation.

Galerie
SH-angelcage SH00-vadiusintro SH01-giflee SH02-chateau SH03-sharelvadius SH04-trahison SH05-fuite SH06-tpsmodernes SH07-meprise SH08-miildretmoderne SH09-mildretsuitvadius SH10-visiond'attaque SH11-attaque SH12-stop SH13-souvenirsyesod SH14-provocation SH15-protegee SH16-blesse SH17-activation SH18-retrouvailles SH19-heureuse SH20-fin StoneHenge




Et après ?


J'ai consacré une page séparée pour chaque histoire courte plus récente :




item rel=nofollow class=browse accesskey=''