Manga

Inspirations


Voir aussi
  1. Guide & séries
  2. Couvertures
  3. Dôjinshi 同人誌 : ses oeuvres amateur
  4. Inspirations
  5. Meine Liebe マイネリーベ : otome game et série dont elle est le character designer
  6. Artbook : contenu et galeries
  7. Shugo Tenshi Uranai Zukan 守護天使占い図鑑 : livre sur les anges qu'elle a illustré


Inspirations topographiques : les backgrounds

J'ai décidé d'ouvrir une page sur ce sujet car Kaori Yuki utilise de nombreux monuments et sites connus comme modèles pour ses décors, elle les utilise notamment pour leur aspect luxueux comme elle l'explique dans une interview de 2005. Voici le fruit de mes quelques recherches, lorsque je n'ai vraiment rien d'autre à faire de mon temps libre...
Références disponibles pour :

  1. Angel Sanctuary
  2. The Royal Doll Orchestra
  3. Vampire Host (Blood Hound)
  4. Comte Cain
  5. Ludwig Revolution / Fantasy
  6. Devil's Lost Soul (Iiki no Ki)
  7. Camelot Garden
  8. Alice in Murderland UP!



1. Angel Sanctuary

Je n'ai pour l'instant vérifié entièrement que les volumes 11 à 16. Je n'ai pas tout reconnu, si vous avez repéré quelque chose qui n'apparaît pas dans ma liste, contactez-moi svp. ^^



Volume 1

Chapitre 1 : je trouve qu'il y a une vague parenté entre l'aspect du couloir du néant où est enfermée Alexiel, et le style des bâtiments dessinés par Yoshitaka Amano pour Final Fantasy III, ne ?
   
Volume 4 (2 deluxe)

Chapitre 24 : on aperçoit brièvement le palais dans lequel s'est installé Rochel après être revenu de l'Assiah. Puis on en revoit une tour chapitre 33 (vol.6) peu avant qu'il ne se fasse pulvériser par une bombe de Dubbiel, venu assassiner Rochel. Pour rappel, c'est Katan qui va déclencher sciemment cette explosion puis protéger Rochel avec son propre corps. Ce palais est directement tiré du château de Pierrefonds, 14-15e s. puis 19e s. (Picardie, France).
   
Volume 8 (4 dx)

Chapitre 43 : on voit une explosion sur la tour-horloge du palais de Pena lorsqu'un rebelle s'introduit dans les appartements de Métatron. Cette vue du palais a été réutilisée dans le tout dernier chapitre de la série Ludwig Revolution. Ce palais a été commandé par le roi Ferdinand II du Portugual et possède une esthétique néo-médiévale éclectique propre au romantisme de l'époque, mi-19e s. (Sintra, Portugal).
   
Volume 11 (6 dx)

Chapitre 63 : la vue furtive que l'on voit du palais de Kurai est en réalité l'un des 29 temples-grottes bouddhiques du site d'Ajanta, 5-6e s. (Maharashtra, Inde).

Chapitre 64 : la grande salle où trône Sévoth-tart et où Raziel vient l'accuser des meutres d'i-children, est en réalité la salle de bal du château de Fontainebleau, 16e s. (Seine-et-Marne, France).

Chapitre 64 : juste après l'épisode des i-children, on voit Kurai prononcer un discours pour rallier le peuple Evil à sa cause. On aperçoit alors son palais, il s'agit d'un bout de la façade du temple du soleil à Konark, 13e s. (Orissa, Inde).
Volume 14 (7 dx)

Chapitre 80 : juste après la title page, le palais qu'on voit derrière la tête de Kurai est une copie du temple hindou de Kailasanatha, sur le site d'Ellora, 8e s. (Maharashtra, Inde).
   
Volume 15 (8 dx)

Chapitre 86 : le portail pour entrer dans le palais de justice où se tient le procès de Sara est une copie du portail central de la cathédrale de Reims, 13e s. (Marne, France). On retrouvera celle-ci plus tard dans le manga. La porte par contre n'appartient pas à la cathédrale.

Chapitre 92 : le toit du palais de justice est emprunté à l'opéra (Staatsoper) de Vienne, 18e s. (Autriche).
 
Volume 16 (8 dx)

Chapitre 95 : les quelques grands vitraux qu'on voit en début de chapitre sont ceux de l'abside de la Sainte Chapelle (Paris), magnifique chapelle gothique construite par Saint Louis dans le palais de la Cité (palais de justice) au 13e s. On les revoit dans le chapitre 96 lorsque Sandalphon harcèle Layla.

Chapitre 96 : Les quartiers de Sévoth-tart, appelés le Manoir Blanc, usurpent la façade du château de Chambord, 16e s. (Loir-et-Cher, Centre). On retrouvera plus tard ce château dans Meine Liebe et The Royal Doll Orchestra....
 
Volume 20 (10 dx)

Chapitre 119 : la porte d'entrée de la salle de la planche céleste est un amalgame d'éléments de la façade de la cathédrale de Reims (Marne, Champagne).

Chapitre 119 : l'une des dernières apparitions de Rochel s'effectue sur une corniche de l'escalier à double hélice de Chambord, 16e s. (Loir-et-Cher, Centre). C'est un angle de vue qui n'existe plus aujourd'hui car un plancher a été reconstruit entre les deux étages. La photo que j'ai utilisée sur mon montage date des années 1920.
 



2. The Royal Doll Orchestra (Orchestre Royal de Guignols)

Kaori Yuki pioche ici largement dans les architectures gothique tardif, renaissance et baroque européennes pour créer une ambiance style 18e, avec quelques anachronismes qui nous placent d'emblée dans un monde imaginaire.



Volume 1

Chapitre 1 : la première vue du château de la ville de Toussaint ainsi que le haut de tour qu'on voit un peu plus tard appartiennent au château de Fontaine-Henry, 13e-16e s. (Calvados, Normandie).

Chapitre 2 : la vue des toits du château provient du château de Creully, 11e-17e s. (Calvados, Normandie). Ce château a été occupé par les Alliés juste après le débarquement de Normandie en juin 1944 pour abriter l'émetteur relais de la BBC.

Chapitre 2 : je pense que personne ne me contredira si je dis que les croix derrière Heliodor m'évoquent les cimetières militaires de la 2nde guerre mondiale. La tête rayonnante dans la même case du manga est le symbole du roi soleil Louis XIV, et plus exactement ici du masque du roi dans le film Le Roi danse réalisé par Gérard Corbiau en 2000.

Chapitre 2 : facile cette fois... Lorsque l'orchestre s'installe pour chanter, il se met au centre d'un théâtre antique : c'est le fameux théatre d'Orange, 1er s. (Vaucluse, Provence).

Chapitre 2 : l'église construite dans l'enceinte du château en guise de mémorial tire sa façade de l'église Saint Hilaire de Melle (Deux-Sèvres, Poitou-Charentes), connue pour être construite dans le pur style roman.

Chapitre 3 : le plafond à caissons octogonaux qu'on voit dans le château de Niobium est peut-être inspiré de la "tribuna Elci", pièce ronde ajoutée au 19e s. à la bibliothèque Laurentienne de Florence (Toscane, Italie).
Volume 2

Chapitre 5 : la première vue du château de la reine Gem Silica est en partie une version compacte du château de Chambord, 16e s. (Loir-et-Cher, Centre). On y reconnaît ses tours caractéristiques. Quelques pages plus loin Yuki sensei a reproduit honnêtement la partie centrale de la façade. Le reste de la structure a été empruntée au Mont Saint Michel (8e-13e s., Manche, Normandie) et sans doute à la cité de Carcassonne pour les remparts en bas (13e s., Aude, Languedoc).

Chapitre 5 : à un moment, Rutile déambule dans une galerie des glaces de Versailles, dont les candélabres ont ét simplifiés (Yvelines, Ile-de-France). J'ai hésité un moment avec la galerie des glaces de Herrenchiemsee en Bavière, mais Kaori Yuki a bien dessiné le parquet de Versailles en losanges, et non celui en chevrons de Herrenchiemsee; les miroirs n'ont pas tout à fait les mêmes lignes non plus.

Chapitre 6 : le tas de croix qu'on devine au tout début, et qui fait partie intégrante de l'enfance de Rutile, est inspiré de la "Colline des Croix" (Kryžiu Kalnas), lieu de pélerinage lituanien où l'on peut ajouter croix, chapelets, etc. (Šiauliai, Lituanie). Il ne s'agit pas d'un cimetière mais d'un lieu de prière. A travers le pays on rencontre ce type de grande croix également au bord des routes. On retrouvera cette image dans les chapitres à venir, notamment le chapitre 15.

Chapitre 6 : la toiture de la salle du trône est une copie conforme de la tour-lanterne de Chambord.

Chapitre 6 : la forme des vitraux qu'on voit en arrière-plan dans la salle du trône est empruntée à cette des vitraux de la Sagrada Familia, 19-21e s. par l'architecte Gaudi (Barcelone, Espagne). D'autres vues de la salle du trône appartiennent également à la Sagrada Familia, tels que les chapiteaux végétaux ou les plafonds avec des grosses fleurs de type tournesol.

Chapitre 7 : la porte de la salle d'orgue qu'un garde ouvre au début du chapitre est fortement inspirée de la Porte du Paradis du baptistère San Giovanni de Florence, 14e-15e s. (Toscane, Italie).

Chapitre 7 : la console d'orgue sur laquelle est appuyé Berthierite est celle de l'un des plus grands orgues du monde, construit à Philadelphie (Pennsylvanie, Etats-Unis) au début du 20e s. : il s'agit du Wanamaker Grand Court Organ, comprenant entre autre plus de 28000 tuyaux et 6 claviers.

Chapitre 7 : la sénatrice Meerschaum boit un cocktail dans une coupe avec un pied en forme de petite tour Eiffel. ^^

Chapitre 7 : le couvent où s'infiltrent Rutile et Elès est perché sur une montagne : c'est une copie un peu améliorée du monastère byzantin Aghia Triada (Sainte Trinité) des Météores, 1476 (Kalambaka, Grèce). On notera qu'elle a transformé le cyprès qui dépasse sur certaines photos en clocher d'église.

Chapitre 7 : la chapelle du couvent Sainte Vienne est une réplique de l'église de Wies, 1746-1749 (Steingaden, Bavière). Kaori Yuki a consciencieusement copié l'extérieur et l'intérieur baroque, très chargé, ainsi que l'orgue. Cette église est célèbre pour être l'une des plus belles représentantes du style baroque rococo germanique.

Chapitre 7 : en entrant dans les bâtiments du couvent, nos héros passent en fait la porte du monastère des Hiéronymites, 16e s. (Lisbonne, Portugal). Un peu plus tard, Rutile se recoiffe dans le cloître de ce même monastère. C'est d'ailleurs dans la cour du cloître que sont plantés les pieds de muguet qui vont l'intriguer.
Plus loin dans le chapitre, la dernière vue des bâtiments du couvent semble être une version raccourcie et simplifiée du monastère des Hiéronymites.

Chapitre 8 : la crypte n'est autre que la nef de l'église Santa Maria du monastère des Hiéronymites.
Volume 3

Chapitre 9 : l'église foudroyée à la fin par le pouvoir de la reine est Santa Maria, toujours du même monastère.

Chapitre 10 : le château de Rhodonite n'est autre que le château de Chenonceau, 16e s. (Indre-et-Loire, Centre).

Chapitre 11 : l'escalier à double hélice de Chambord (16e s., Loir-et-Cher, Centre) conçu par Da Vinci est à l'honneur en arrière-plan de la title page où pose Spinel. Kaori Yuki avait déjà utilisé cet escalier en 2001 dans l'avant-dernier chapitre d'Angel Sanctuary. La vue qu'elle a utilisée les deux fois n'existe plus aujourd'hui car un plancher a été reconstruit entre les deux étages. La photo que j'ai utilisée sur mon montage date des années 1920.

Chapitre 11 : la tourelle dans laquelle se cachent Kohaku, Elès et Spinel, dans le jardin du château, est directement inspirée d'une bâtisse présente dans le parc du Palais de la Regaleira situé à Sintra, fin 19-20e s. (Portugal). D'autres éléments de ce palais seront repris dans les ch. 14 et 15.

Chapitre 12 : sur la title page on voit le symbole du Roi Soleil Louis XIV (1638-1715) tel qu'il a été créé pour le château de Linderhof en Autriche par Louis II de Bavière. Dans le manga c'est l'emblème de l'orchestre royal, déjà rencontré dans le chapitre 2.
 
Volume 4

Chapitre 13 : le château qu'on voit un court moment en arrière-plan de Kohaku est en réalité le Oakley Court à Windsor près de Londres, construit en 1859 (Berkshire, Royaume-Uni). Le manoir a été reconverti en hôtel en 1981, mais a servi auparavant et durant 14 ans comme décor pour de nombreux films, comme Le Cauchemar de Dracula (1958) ou The Rocky Horror Picture Show (1975).

Chapitre 14 : à nouveau la "Colline des Croix" (Šiauliai, Lituanie), déjà vue chapitre 6.

Chapitre 14 : l'extérieur du palais du Sénat est directement inspiré du Palais Episcopal d'Astorga, construit par Gaudi jusqu'en 1893, puis terminé progressivement en 1961 (León, Espagne). On le voit aussi apparaître dans le chapitre suivant (15).

Chapitre 15 : l'entrée en forme de tête de monstre qu'on voit sur la title page est en réalité la "Porte de l'Ogre" (représentant l'entrée des Enfers) du "Parc des Monstres" de Bomarzo, imaginé par Orsini pour sa femme, 16e s. (Latium, Italie). L'auteur l'a un peu modifiée, diabolisée. On devine déjà cette porte dans le chapitre 5, où l'on voit Rutile et Cordierite avec leur majordome fermer la porte quand le petit Morion s'en va.
Cette entrée rappelle également par ses cornes celle du café-cabaret "l'Enfer", ouvert à Paris près de Pigalle au 19e s. et fermé en 1952 (voir).

Chapitre 15 : au tout début du chapitre on voit comme des ruines vers lesquelles s'avancent Rutile et Gwindel, suite à quoi ils descendent dans un trou à l'aide d'une corde. Ces monuments sont directement repris du parc du Palais de la Regaleira situé à Sintra, fin 19e-20e s. (Portugal). Le puits fait déjà une brève apparition dans le chapitre 14 avec les croix, et une des bâtisses du jardin a été précédemment utilisée dans le chapitre 11.

Chapitre 15 : L'autel sur lequel est posé l'oratorio noir que Rutile vient chercher pour le Sénat est une réplique... du tombeau de Napoléon 1er sis aux Invalides, 1861 (7e arr., Paris).




3. Vampire Host (Blood Hound)


Chapitre 4 : l'église où siège l'organisation secrète "Schwarz Wolf" est dessinée d'après la chapelle Notre Dame du Haut de Ronchamp, 1950-1955 par l'architecte Le Corbusier (Haute-Saône, Franche-Comté).
   



4. Comte Cain

Liste à venir. Les références londoniennes sont nombreuses.



5. Ludwig Revolution



Volume 1

Chapitres 1-16 : le château de Louis que l'on voit dans de nombreux chapitres de la série est une copie fidèle du château d'Egeskov, 16e s (Danemark).

Chapitre 3 : le château de la belle au bois dormant est (évidemment) celui de Neuschwanstein, célèbre château du roi Ludwig II de Bavière qui désirait un château romantique et féérique. On le revoit dans une case du chapitre 13 lorsque Dorothea vient invoquer Iedike (19e s. - Schwangau, Allemagne).

Chapitre 4 : l'extérieur du château de Barbe Bleue est une réplique de l'alcazar de Ségovie, 12-16e s. (Segovia, Espagne). On le revoit furtivement sur la page de titre du chapitre 9, introduisant l'histoire de Cendrillon. Mais le modèle utilisé ensuite pour l'histoire de Cendrillon est une autre bâtisse.
Volume 4

Chapitre 16 : le château tout en or dans l'histoire de la Lumière Bleue est en réalité le Palais de Pena, 1839-1885 (Sintra, Portugal). On le considère comme le premier palais romantique européen, il a notamment été commencé 30 ans avant Neuschwanstein. Fait notable, il a déjà été utilisé par l'auteur dans Angel Sanctuary (v.8 ch.43 : palais des Séraphins, de Métatron...).
   
Ludwig Fantasy

Chapitre 1 : l'extérieur du château du roi est basé sur l'alcazar de Ségovie, 12-16e s. (Segovia, Espagne). Ce modèle a déjà été utilisé pour Barble Bleue et Cendrillon.
   



6. Devil's Lost Soul (Iiki no Ki)

La série débute dans le Tokyo du Japon impérial (1868-1945), à cheval sur les ères Meiji (1868-1912), Taishô (1912-1926) et Shôwa (1926-1989).



Volume 1

Chapitre 1 : la tour en ruines au tout début est le Ryôunkaku, premier gratte-ciel japonais (69m), construit en 1890 près du parc d'Asakusa sur les plans d'un Ecossais, ruiné lors du grand tremblement de terre de 1923 puis démoli par sécurité (Taitô, Tokyo). Kaori Yuki use d'approximation en utilisant ce séisme sans qu'il ait pour autant détruit certains bâtiments de Tokyo, qui ont en réalité disparu à ce moment-là.

Chapitre 1 : le bâtiment sur la gauche avec la tour-horloge est le premier magasin K. Hattori (firme construisant les montres Seiko) dans le quartier de Ginza, datant d'avant 1923 (Chûô, Tokyo).

Chapitre 1 : dans la case juste en-dessous, le pont sous lequel la police a retrouvé le corps démembré d'une jeune fille est le Komagata bashi, construit sur la Sumida peu après le tremblement de terre de 1923, terminé en 1927 (Taitô/Sumida, Tokyo).

Chapitre 1 : lorsque Sorath accompagne Garan et Kiyora en voiture, il passe devant la gare de Manseibashi. Il coupe en plein sur la place en angle au lieu de suivre la rue. Le premier bâtiment, construit en 1911 tout près de la rivière Kanda, a disparu en 1923 et une deuxième gare plus sobre a été reconstruite. Devenue inutile, la station a fermé en 1943 et a hébergé le Musée des Transports jusqu'en 2006 (Chiyoda, Tokyo).
   
Volume 2

Chapitres 6-14 : dans le Tokyo contemporain, Sorath, Wraith et Nonoha vivent dans une église abandonnée, qui est directement inspirée de la jolie petite église catholique de Tsuwano (Shimane - à l'ouest d'Hiroshima). Elle a été construite en 1931 dans le style néo-gothique, et copie la plus ancienne église existant au Japon, l'église d'Oura (re)construite en 1879 par des Français, peut-être d'inspiration belge (on comprend mieux la forme familière des édifices - exemples :
Lille (20e s.)
Mâcon (19e s.)
Pyrénées (15e s.)
   



7. Camelot Garden


L'allure du pensionnat de garçons est directement inspirée d'un bâtiment japonais : la tour d'enroulement de 47m de haut appartenant à la mine de charbon de Shime, érigée en 1943 (Fukuoka). La mine ouverte au 19e s. a été désaffectée en 1964 mais la tour est restée telle quelle depuis. Ses abords sont même devenus une attraction locale reconnue, protégée et aménagée par la collectivité.
   



8. Alice in Murderland

Cette histoire se déroule dans le Japon actuel, dans l'enceinte d'une très grande et ancienne propriété familiale qui a fait fortune à l'international. Kaori Yuki peut donc s'inspirer à loisir de ce qui existe au Japon et ailleurs pour ses décors.



Volume 2

Chapitre 8 : la façade de l'église de la propriété dans laquelle se sont installés les jumeaux Mare et Sol est une copie de l'église catholique japonaise Saint-François-Xavier, construite en 1913 puis 1931 à Hirado (Nagasaki).
   



Volume 3

Chapitres 9-10 : le bâtiment médical de la propriété Kuonji, qui abrite un hôpital, une morgue et peut-être d'autres activités non recommandables, reprend l'architecture de l'Institut du Monde Arabe à Paris, imaginé par le célèbre architecte français Jean Nouvel, ouvert en 1987 (5e arr., Paris).
   



Volume 6

Chapitres 21-22 : le lieu de culte construit par le groupe Washimiya reprend les traits de l'imposante église luthérienne islandaise Hallgrimskirkja ("église de Hallgrimur") terminée à Reykjavik en 1986, avec une flèche de 75 m de haut.
   




item rel=nofollow class=browse accesskey=''